cadre moyen dévoué

Cadre moyen dévoué, bon petit soldat de l’entreprise

Aujourd’hui, un billet d’humeur sur le cadre moyen dévoué ! Celui qui est  toujours au garde à vous quand un supérieur lui demande une information. Celui qui est prêt à revenir au travail pour assister à une réunion alors qu’il est en vacances, celui qui dit toujours ce n’est pas de ma faute c’est la faute de … Dans cet article je vous parle de ce bon petit soldat …

Portrait du cadre dévoué

Alors ne croyez pas que je dénigre les bons salariés qui font correctement leur travail. Ceux que je décris sont les bons petits soldats du travail. Ni« manges-boule », ni « fayot », ils sont tout simplement mariés à leur boulot. A prendre tout à cœur… Sont stressés

On leur retrouve dans toute la chaîne hiérarchique.

C’est facile de les repérer : lisses, toujours polis : ils sont dévoués corps et âme à leur boîte. Toujours disponibles, accroché à leur Blackberry comme une sangsue, à guetter la moindre notification. « On ne sait jamais si mon boss veut me joindre » Il l’emporte même en vacances : « C’est toujours pendant mes vacances que les catastrophes arrivent » Pire Ils sont même prêts à revenir de vacances pour assister à une réunion avec un client : « Bien sûre patron, cela ne me dérange pas de revenir, si çà peut nous faire gagner cet appel d’offre »

Le pire c’est qu’ils sont vraiment sincères… Ils sont tellement corporate. Ils ont l’impression que c’est eux qui porte la boîte… Chaque année, il passe leur entretien et sont bien notés… Ils sont condamnés à ne pas décevoir !!!

Que fait un bon petit soldat quand il doit rendre des comptes ?

S’il ne peut faire porter le chapeau à un autre, il assume : « Oui, effectivement j’ai mal assuré. Cela ne se reproduira plus. » Mais si par bonheur il peut se décharger sur quelqu’un : il ne va pas se gêner.

« Ce n’est pas de ma faute c’est la faute de … » alors au choix c’est la faute de la comptabilité, souvent de l’informatique, etc.

Les pires, ce sont les commerciaux… Quand ils ne transfèrent pas les e-mails tels quels, sans les lire, ils se déchargent sur tout le monde… « C’est bizarre cela, je vais vérifier auprès de l’informatique. Mais qu’est-ce qu’ils foutent ! »

Mais pourquoi ils sont de bons petits soldats au fait ?

J’ai longtemps côtoyé ces personnes, qui sont pour la plupart très sympathiques… La plupart me disait : « Toi tu as de la chance, tu es informaticien, tu peux te recaser n’importe où ! Moi si je perds ce travail, je ne vais pas retrouver un boulot aussi bien payé facilement »

C’est donc çà ! Ils ont peur !

Ils ont peur de perdre leur travail ! Et surtout de décevoir leur boss… Comme un enfant qui a peur de décevoir ses parents…

C’est pour cela qu’ils resteront toujours au mieux des cadres moyens qui obéissent aux doigts et à l’œil à leur directeur. Car pour être dirigeant il faut porter ses couilles ! Ne pas avoir peur de décevoir sauf ces clients, ne pas attendre l’approbation de X ou Y. Assumer ses choix.

Ces personnes sont en plein dans la RAT RACE… En fait elles me font de la peine… Car elles vivent pour leur travail, alors que du jour au lendemain elles peuvent se faire virer comme des malpropres… je l’ai vu de mes propres yeux.

Peut être que vous vous reconnaissez dans cette description. Manager, responsable de service, vous êtes stressés dès que les plaintes commencent à remonter au niveau supérieur. Vous êtes entre le marteau (les n+1) et l’enclume (les n-1) à régler les problèmes de comportement de votre équipe et absorber les plaintes que l’on fait de votre service pour qu’elles ne remontent pas trop haut…

Vous avez peur !!! Vous faites beaucoup de politique au lieu d’améliorer les process.

Vous êtes un rouage du système qui essaye de survivre en faisant des alliances avec d’autres managers… coincés comme vous dans la RAT RACE.

Mais pourquoi je n’ai pas été un bon petit soldat

Je me suis souvent demandé. Pourtant j’étais un cadre moyen comme les autres, englué dans la RAT RACE, à travailler parfois 45-50h/sem, souvent certains week-end. Même quand j’étais au plus fort de la Rat Race, j’ai toujours été anti-conformiste, le seul que je ne voulais pas décevoir, c’était moi… car je prenais du plaisir dans mon travail… Egoïstement, je travaillais d’abord pour la performance technique, et non pour mon entreprise.

Oui vous allez trouver çà arrogant, mais comme j’étais bon techniquement, je n’avais pas peur… En fait je travaillais pour le fun. Pas pour payer mes factures.

Je me disais « Je suis une chance pour eux, et non le contraire » ou encore « Il ne me mérite pas »

Et bien souvent, j’étais 2 fois plus « bankable » que ces « bons petits soldats »… Sinon ils ne m’auraient pas gardé avec un tel comportement.

Comment prendre du recul quand on est un cadre dévoué !

Déjà, arrêter de voir votre boss comme une autorité parentale… Ce n’est pas une divinité, mais un être humain… Et si vous le décevez, qu’est-ce qu’il fera ? Au pire il ne va pas vous augmenter…

Vous avez peur de quoi ? De perdre sa confiance ? Mais c’est qui ! Une personne comme vous, qui est assez manipulateur pour avoir une emprise sur vous.

Tous les bons petits soldats qui ont quitté leur entreprise, soit parce qu’ils ont été déçu, soit parce qu’ils ont été viré, sont nettement plus heureux. Je peux vous citez spontanément 2 exemples avec lequel j’ai gardé le contact.

Alors je sais, pour la plupart d’entre vous, vous avez commencé au bas de l’échelle, vous avez gravi les échelons pas à pas, vous avez presque grandi avec cette entreprise, vous ne voulez pas décevoir le patron qui vous a fait confiance et qui vous a fait évoluer. Mais je vous le répète, c’est lui qui a besoin de vous et non le contraire.

Pour conclure

Connaissez-vous des bons petits soldats ? Êtes-vous vous-même un cadre dévoué à votre entreprise. Partagez avec nous votre expérience, je vous répondrai. Si vous avez assez d’être à la merci de votre boulot, sachez qu’une autre vie est possible : télécharger mon guide gratuit pour en savoir plus.

La gachette d'Audrey Belrose

Si au contraire, vous avez envie de rester bien confortable dans votre entreprise, gravir les échelons afin de mieux prendre votre indépendance économique plus tard suite (comme je l’ai fait) j’ai créé ce programme de formation:


Couverture de Améliorez votre productivitéGagner en productivité, mieux s’organiser, devenir plus efficace

Découvre comment je peux t'aider !!!!

Je peux t'aider à devenir un investisseur chevronné dans l'immobilier. Si tu es dirigeant d'entreprise, je peux t'aider aussi à faire exploser ton chiffre d'affaires. Découvrez comment en cliquant sur l'image ci dessous

Présentation Audrey Belrose