Elle va dégager un cashflow monstre dès son 1er investissement locatif !

Dans cette vidéo, je suis avec Nadine que j’ai eu l’honneur d’accompagner dans son premier investissement. Quand nous nous sommes rencontré, elle était en plein doute et c’est avec joie que je l’a retrouve dans cette vidéo, pourqu’elle nous fasse part de son expérience.

Retranscription texte de la vidéo

Belrix:

Bonjour je suis Belrix du blog my cat is rich, investisseur et entrepreneur, j’ai déjà créé des formations sur la location saisonnière ou sur l’investissement locatif en meublé classique, donc je vous encourage si vous ne connaissez pas à vous abonner, à ma chaine youtube ou à visiter mon site my cat is rich.

Je suis avec Nadine, bonjour Nadine,

Nadine:

Bonjour Belrix

Belrix:

Nadine qui a utilisé mes services de coaching, pour réaliser son premier investissement locatif. Elle a fait tout cela avec beaucoup de confiance au passage, et même, a été capable d’aller jusqu’au bout alors que quand je l’ai rencontré, elle avait beaucoup de doutes sur ses capacités et envisageait même d’abandonner. Avec le recul Nadine, qu’est-ce que tu aurais fait différemment si tu n’avais pas suivi mes conseils ?

Nadine:

Eh bien écoutes comme tu l’as dit, quand je t’ai rencontré, j’étais vraiment dans une grosse grosse période de doutes. Et je pense que si je n’avais pas eu ton coaching, j’aurais sans doute abandonné mon projet.

Belrix:

D’accord donc, quels blocages as-tu rencontré à ce moment-là ? Qu’est-ce que, quand tu pensais à acheter un bien, euh, qu’est-ce que, quels blocages, qu’est-ce que tu ressentais, tu te sentais comment ?

Nadine:

Quand j’y pensais en fait donc, déjà, je n’étais pas forcément très confiante, puisque j’étais débutante, et en plus face aux réactions que je pouvais avoir de mon entourage, ça contribuait en fait à me maintenir dans ces doutes.

Belrix:

Qu’est-ce que tu avais essayé avant, qu’est ce qui n’avait pas marché, t’avais déjàentrepris des démarches avant de faire appel à mes services, avant qu’on fasse notre coaching, qu’est-ce que, tu peux nous dire, tes démarches, par exemple, est-ce que tu avais commencé à visiter des biens par exemple ?

Nadine:

Ben c’est exactement ça, en gros donc avant, avant notre coaching donc, j’avais réfléchi à mon projet, à ce que je voulais en faire, et puis du coup j’avais commencé à visiter des biens, et à chaque fois que je visitais les biens en fait, j’en profitais pour interroger les agents immobiliers, sur ce projet, sur la demande, est-ce qu’il y a de la clientèle par rapport à ce que je voulais faire et c’est vrai que systématiquement, leur retour était plutôt négatif. Puisque c’est vrai mon projet était donc faire de la location meublée, et tous ces agents au fait me renvoyaient vers de la location vide, nu (d’accord). Et donc étant débutante et face à des professionnels qui me répondent ça, donc c’est vrai que là les doutes étaient encore plus forts.

Belrix:

Ça a été quoi pour toi le coût, coût émotionnel, peut-être un coût financier ?

Nadine:

Ah pas de coût financier, non, c’est vraiment en coût émotionnel comme tu disais. C’est vraiment en termes de ressenti, de sensations et puis quand on a un projet et que finalement, tous les retours sont négatifs, on en se sent pas bien au fait.

Belrix:

D’accord, Il se serait passé quoi en fait, pardon de t’avoir interrompu, il se serait passé quoi si vous n’avez pas persévéré dans cette voie? C’est à dire que vous n’avez pas persévéré, c’est à dire que vous n’avez pas fait la démarche de suivre un coaching, de persévérer tout simplement. Parce qu’il y a plein de personnes qui abandonnent. Quand un professionnel nous dit c’est la location vide et on se rend compte que le loyer ne paie même pas la mensualité du prêt, beaucoup de personnes abandonnent. Qu’est ce qui se serait passé pour toi?

Nadine:

Ben écoutes, je pense aussi que moi aussi j’aurais abandonné, et donc du coup ben, j’aurais repris ma vie quotidienne, en allant travailler et finalement euh, en n’ayant pas de perspectives pour améliorer ma situation financière au fait. J’aurais jute continué à travailler, à attendre un jour une retraite et profiter de ma vie à ce moment-là donc, ça n’aurait pas été très enthousiasmant (rires).

Belrix:

C’est sûr, si ta seule perspective pour améliorer ta condition financière pour avir des revenus complémentaires c’est d’attendre une éventuelle augmentation, si elle arrive, et si pour profiter de la vie car il faut tout de même de l’argent pour profiter de la vie, il faut attendre aussi du temps, il faut attendre la retraite et attendre la retraite qui … la réforme de la retraite c’est pas si évident, excuse-moi (rires) donc voilà. Une fois que tu es passée à l’action qu’est-ce que ça t’a fait ressentir, quand on a fait notre premier rendez-vous, qu’est-ce que tu as ressenti comme j’aime si bien dire, quand tu t’es mis en chasse, ton premier avertissement, qu’est-ce que tu as ressenti ?

Nadine:

Ben écoutes, j’ai ressenti justement quasiment de l’euphorie en fait. C’est vraiment quelque chose de très, très positif, d’être, de visiter, d’avoir en tête son objectif, puis de voir en fait le projet petit à petit se concrétiser quoi, prendre vie.

Belrix:

Ok, ce que tu me racontes là, avec beaucoup d’enthousiasme parce que tu décris que tu étais euphorique, ça a l’air facile maintenant que tu le dis, alors qu’on pourrait se demander, les gens qui nous écoutent, pourraient se demander est ce que tu vas réellement gagner de l’argent avec ton investissement. Maintenant, une fois que tu vas commencer à exploiter ton bien, puisque je ne sais pas si je l’ai dit, mais tu as signé, non n’as pas encore signé le compromis mais tu es en attente de signature chez le notaire, est-ce que tu vas vraiment réellement gagner de l’argent maintenant et non pas dans 20 ans comme la majorité des gens le pensent, quand tu auras remboursé la totalité du prêt.

Nadine:

Ben écoutes, oui, c’est exactement ça l’objectif, l’objectif c’est de gagner de l’argent tout de suite. Tout de suite donc effectivement, donc, entre normalement le loyer que j’envisage doit couvrir la mensualité de mon prêt, les charges que je dois payer, et donc oui, j’aurais un cashflow positif.

Belrix:

Donc si ce n’est pas indiscret, c’est combien le cashflow positif? Pour être concret c’est de l’ordre de 50, 100, euh, 200 ? A vue de nez hein, je ne demande pas euh..

Nadine:

Oui, ben écoutes, actuellement j’hésite encore entre deux types de concept.

Belrix:

C’est vrai qu’on a travaillé le concept à l’instant là (rires)

Nadine:

Voilà, n’est-ce pas? Et donc avec mon cashflow initial ce sera un cashflow tout petit, plutôt de l’ordre de 50 euros. Mais effectivement, si je pars sur l’autre concept dont on avait parlé tout à l’heure, ça pourrait être autour de 150, 200 euros par mois.

Belrix:

Bah, c’est pas mal quand même

Nadine:

Ouais.

Belrix:

Si vous qui nous écoutez, la plupart des gens pensent qu’on ne gagne en investissement locatif que quand on a fini de rembourser le prêt. Effectivement, si on a mal acheté, on a mal investi, on va à peine couvrir et mène la plupart des gens à un déficit. Alors que si vous suivez mes conseils, si vous utilisez les bonnes techniques, pas que les conseils mais vous vous prenez la peine de vous former, utilisez les bonnes techniques, celles que j’enseigne dans mes formations, j’enseigne lors de mes coachings, vous êtes capables d’avoir comme Nadine, un cashflow de minimum, enfin déjà un cashflow positif et un cashflow qui fait plus de 100, 200 euros. Donc c’est ça que je souhaitais faire passer comme message. Qu’est-ce que mes conseils t’on permis d’obtenir. Quels sont les résultats concrets que tu as pu obtenir en suivant mes conseils, tout ce que je t’enseignais lors de mes coachings?

Nadine:

Ecoute, tes conseils déjà, ce que ton coaching m’a permis c’est de retrouver ma confiance en moi, parce qu’effectivement tu as su m’encourager, me donner les éléments, les éléments pour pouvoir avancer dans le projet, et aussi ton retour d’expérience puisque qu’effectivement l’investissement locatif, tu l’as déjà fait dans différents contextes et tout. Et donc tu as donné ton retour, ton regard aussi sur le projet qui a été positif, contrairement à ce que j’avais eu avant. Donc oui voilà, que du positif.

Belrix:

Peux-tu me parler des résultats simplement mesurables, mais très importants. Comment tu t’es sentie après ? Après, bon, le coaching mais surtout, après avoir signé ton premier investissement, ton premier bien.

Nadine:

Ben écoutes, je me suis sentie très très bien, d’avoir effectivement concrétisé en signant le compromis, justement, je pense que quand j’aurais signé chez le notaire ce sera une deuxième dose de bien-être et tout puisque là les choses sérieuses vont commencer.

Belrix:

C’est sûr on a plein de choses à faire, on a à vérifier le concept, on a à mettre en place le marketing, enfin, bref, donc ouais, je te dis, le meilleur reste à venir.

Nadine:

Oui j’imagine, j’imagine. Et puis ce qui est aussi pas mal en fait, c’est que on se rend compte, même si je n’ai pas encore tout à fait fini ce projet, mais déjà au fait, je me projette sur la suite quoi, sur les projets suivants, sur quels types d’investissements, donc c’est tout un état d’esprit différent.

Belrix:

Comme j’aime le dire, c’est mieux que tu me dises ça parce que, comme j’aime dire le premier investissement c’est le plus dur. Euh, une fois que tu as fait ton premier investissement, tu vas enchaîner, ce sera naturel, tu vas acheter 1,2, 3. Les gens seront étonnés. Ils vont se dire, mais vraiment tu as de la chance, t’as de la chance d’avoir tout ça. En fait ils ne se rendent pas compte que t’as fait l’effort de te former, tu as pris des risques, le premier c’était le plus dur, et finalement, et puis une fois que tu as montré au banquier que tu sais investir, que tu dégages un cashflow positif de plusieurs centaines d’euros, et que tu sais investir surtout, les portes te seront grandes ouvertes, on va te recevoir euh facilement, on va t’accorder un prêt plus facilement. Donc je ne m’inquiète pas pour toi, tu vas réussir à enchaîner les investissements. Après si tu vas taper directement dans le local professionnel, ou l’immeuble de rapport, rien n’est impossible, tu peux le faire.

Nadine:

C’est exactement ça tu vois. L’immeuble de rapport ça me plairait bien comme investissement suivant. (rires)

Belrix:

Donc du coup, bon je te pose la question, quel était ton rêve inaccessible au départ. Je devine la réponse (rires).

Nadine:

Ben oui écoutes, mon rêve c’est justement de générer des revenus complémentaires, des revenus qui ne viennent pas de mon salaire. Des revenus passifs aussi, voilà, qui puissent arriver sans que forcément je sois en train de donner de mon temps. Pour pouvoir effectivement, rapidement profiter de la vie dès maintenant au fait.

Belrix:

L’avenir pour toi c’est quoi, quels sont tes projets. Puisque là tu vas signer le mois prochain, on va travailler tout ce qui est marketing, ton premier locataire tu l’attends, si je vois bien, 3 mois, dans 3 mois, une fois que tu auras ces 200 euros de cashflow positif, tu le vois comment l’avenir, comment tu vas dépenser tout cet argent. Est ce que tu vas continuer à investir, je pense que oui,

Nadine:

Voilà carrément, (rires)

Belrix:

Tu vas le réinjecter pour le réinvestir, très très bien.

Nadine:

Oui carrément, complètement.

Belrix:

Ça va faire effet boule de neige comme je l’enseigne aussi, l’effet boule de neige c’est quand on démarre, on ne va pas s’arrêter là. Le premier investissement c’est le plus dur, pourquoi ne pas en profiter pour faire l’effet boule de neige, à épuiser ce cashflow pour investir et faire grossir la cagnotte. (exactement) Donc, c’est exactement ce que tu vas faire et c’est très bien. Et qu’est-ce que tu dirais pour finir cet entretien, qu’est-ce que tu dirais à quelqu’un qui démarre et qui envisage de se lancer dans l’investissement locatif et qui hésite à suivre mes formations ou utiliser mes services de coaching.

Nadine:

Eh bien je dirais que quand on débute, déjà, c’est très important de se former, soit avec toi ou avec un autre mais déjà le premier conseil c’est de se former. Puisque ça te permet de donner des bases, des armes pour pouvoir être dans les meilleures dispositions pour mener à bien le projet. Et après moi je recommanderais de passer par toi, par rapport à tes qualités humaines en fait, (merci) et voilà c’est vrai que ça sert tes qualités humaines, tu es vraiment, tu es à l’écoute, tu encourages, tu es dynamique et tout ça et de plus, ton expérience te permet de savoir de quoi tu parles et voilà.

Belrix:

Merci, merci. Ben, euh, merci beaucoup Nadine (rires), je n’attendais pas d’éloges, en tous cas ça me touche vraiment et puis ça a été un plaisir et j’ai toujours un plaisir à t’accompagner te faire avoir le maximum de résultats. En tous cas, merci et tu garantis que je t’ai n’as pas été payée hein..

Nadine:

Non non je n’ai pas été payée, je n’e reçois pas de cadeau, je dis ce que je pense.

Belrix:

Je vous dis merci beaucoup et je vous dis à la prochaine.
 

 

Vous avez aimé cet article ?

Rejoignez mon cursus privé

N’envisagez même pas d’investir en immobilier sans avoir suivi ce cursus de formation GRATUIT !
1er cadeau : mon guide pour débuter en immobiler

Cliquez sur l'image suivante pour vous inscrire !