Entrepreneur solo quel statut choisir pour démarrer ?

Quel statut juridique choisir pour débuter ton activité ? Tu te demandes si tel ou tel statut pourrait être compatible avec ton projet ?

Lit ou écoute ce qui suit, cela te permettra de mieux choisir.

Retranscription texte de la vidéo

Quel statut choisir pour ton activité ?

« Créateur d’entreprise en solo, quel statut choisir ? » C’est de ça qu’on va parler dans cette vidéo.

Bonjour, je suis Audrey Cédric alias Belrix du site MyCatIsRich.

Si ce n’est pas encore fait, abonne-toi à la chaîne Youtube en cliquant sur « s’abonner » ou abonne-toi à la page Facebook. Comme ça, tu ne rateras plus aucune de mes vidéos.

Et on va directement dans le vif du sujet maintenant.

Alors, quel statut choisir pour te lancer ?

Tout d’abord, pourquoi cette vidéo ? Parce qu’en France, il y a différents types de statuts quand on veut lancer son entreprise en solo.

Il y a l’entreprise individuelle, la micro entreprise, l’EURL, la SASU…

Si je devais me lancer, je te rappelle, pour l’entreprise individuelle, les formalités sont plus simples. Micro entreprise, c’est l’enseignement auto-entrepreneur, c’est encore plus simple : tu t’inscris juste sur un site et tu te lances, tu lances ton activité.

Ensuite, l’EURL, c’est entreprise unipersonnelle à la responsabilité limitée pendant que SARL en société, c’est un peu plus concret, c’est une vraie société donc il y a plus de démarches, il y a plus de formalités, il y a plus de frais au lancement de ta société, parce que tu vas devoir t’enregistrer au tribunal du commerce, tu vas payer des charges.
Pour te prévenir, je ne suis pas un expert, les comptables ou les experts pourront me corriger dans les commentaires, je ne suis pas un expert.

Et la SASU, c’est la société par action simplifiée unipersonnelle. C’est un statut que j’ai découvert il n’y a pas longtemps parce qu’il a été créé il n’y a pas longtemps. Et pour moi, c’est comme la SAS, la société par action simplifiée, mais pour une seule personne, ça te permet d’avoir le statut non indépendant, c’est-à-dire que tu restes dans le statut général de la sécurité sociale. Tu ne dépends pas du RSI.

Si je devais faire un choix pour créer ma structure :

Donc, si je devais me lancer, je commencerai en micro entreprise pour tester mon idée, pour me permettre de me lancer rapidement, pour ne pas me prendre la tête avec des démarches administratives. Donc, ça me permet de lancer mon idée et puis, si ça fonctionne, je prends une SASU ; donc, une société par action simplifiée unipersonnelle.

L’entreprise individuelle et l’EURL te mettent automatiquement au RSI. J’espère que ça va changer dans les prochains temps, mais c’est galère.

Toi, en optant pour la SASU, la société par action simplifiée unipersonnelle, non seulement tu vas être dans le régime général, mais tu n’as pas aussi de cotisations sociales forfaitaires à payer parce que sache qu’en entreprise individuelle ou en EURL comme tu es dans le régime RSI, même si tu ne fais pas de chiffre d’affaires au début, tu devras payer des cotisations sociales forfaitaires.

Et ça c’est chiant parce que tu n’as pas d’argent et on te demande de l’argent. Ça, c’est à vérifier, mais il me semble que ce n’est pas possible, par contre, la SASU, pour certaines professions, comme les professions libérales, donc il faudra vérifier ça.

Il faut savoir que les sociétés génèrent plus de frais de gestion !

Par contre la SASU comme l’EURL, génère plus de frais de gestion, des frais de gestion plus élevés, notamment à cause des obligations fiscales et d’enregistrement des comptes. Oui, tu dois enregistrer tes comptes chaque année auprès du tribunal de commerce de ta région.

Donc, là, tu devras payer des charges, tu devras aussi remettre des comptes, tu devras tenir une comptabilité plus compliquée, une comptabilité à double entrée alors qu’en entreprise individuelle, en micro entreprise, un simple cahier journal des recettes et des dépenses suffit.

Donc ce sera un peu plus top.
C’est un peu plus chiant, mais ça vaut vraiment le coup.

Si tu veux d’autres conseils sur la création d’entreprise, devenir un entrepreneur libre et agile, ce n’est pas un entrepreneur qui connaît toutes les règles sur le bout des doigts, mais c’est un entrepreneur qui connaît assez pour savoir tirer son épingle du jeu.

Donc, si tu veux avoir ça, je te propose de suivre mon cursus gratuit en cliquant sur le « i » qui va apparaître là ou en cliquant sur le lien qui se situe sur le post ou sur le lien qui se situe dans la description de la vidéo si tu es sur Youtube.

Je te résume cette vidéo :

pour se lancer en solo comme entrepreneur, il y a plusieurs statuts :

  • l’entreprise individuelle,
  • la micro entreprise,
  • l’EURL,
  • la SASU.

Si je devais me lancer, je commencerai en micro entreprise et je passerai quand ça fonctionne vraiment et quand je dépasse le plafond en SASU. Comme ça, tu vas dépendre du régime général de la sécurité sociale et surtout si tu ne fais pas de chiffre d’affaires.

Normalement, si tu passes en SASU, tu vas faire un chiffre d’affaires parce que tu as dépassé le plafond, mais au moins, si tu ne fais pas de chiffre d’affaires, on ne sait jamais, tu ne devras pas payer des charges sociales forfaitaires, des cotisations forfaitaires.

Voilà, si tu as apprécié cette vidéo, je t’encourage à voter en cliquant sur J’aime, le J’aime qui se situe sur le post sur Facebook ou sur le J’aime qui se situe en dessous de la vidéo.

Si tu n’as pas apprécié cette vidéo, si tu as trouvé quelque chose à redire, si tu as des commentaires à faire tu peux cliquer sur « Je n’aime pas » sur Youtube, mais surtout dis-moi ce qui ne va pas, corrige-moi dans les commentaires.

Allez, je te dis à la prochaine pour une autre vidéo !

P.S : Vous n’avez pas encore d’idée d’entreprise ? Vous pouvez cliquer sur ce lien si vous êtes à la recherche d’idées pour démarrer une activité depuis votre domicile

Présentation de la vidéo

Vous avez aimé cet article ?

Pochette Suivez le chat et devenez indépendant financièrement

TROUVER DES PISTES POUR AMELIORER VOS FINANCES !

Dans ce guide je vous révèle mes conseils pour ne plus être esclave de votre salaire
4 Comments
  1. Gael

    Bonsoir, étant fonctionnaire et voulant créer ma salle de réception sans quitter emploi quel statut dois-je prendre sans être hors la loi ??Merci pour votre réponse.

    • belrix

      Bonjour Gael,

      Merci pour cette question.
      Une solution est de créer une société (SAS de préférence) détenir 90% des parts et en donner la gestion à un gérant de confiance (un membre de ta famille). Rien ne t’empêche en étant fonctionnaire de détenir des parts d’une société.
      Autre solution plus complexe, si tu veux gérer en nom propre la structure par exemple dans une entreprise individuelle, tu demandes à ton administration une dérogation (c’est plus long et ils peuvent refuser).

      A très bientôt,

  2. Gael

    Merci beaucoup pour ta réponse ! J’en ai 2 autres ? Une salle de mariage et- elle une société ou bien immobilier ? Et vaut- il mieux acheter le local ou le louer ? Merci pour tes réponses.

    • belrix

      Bonjour,

      Même si une salle c’est un bien immobilier, pour pouvoir la louer à des particuliers il faut monter une structure, surtout si tu offres des services. La salle en vide, peut être considéré comme des revenus fonciers au même titre qu’un appartement donner en location en vide… Si tu achètes tu pourras faire ce que tu veux. Si tu loues tu devras obligatoirement créer une structure pour déduire les charges.

      Je te rappelle les liens vers mes contenus sur le sujet :
      Formation gratuite 10 conseils pour ouvrir une salle des fêtes : http://9nl.org/sf-ultimate

      Article sur les Salle de Fêtes : http://www.mycatisrich.fr/salle-de-fe
      ———————————————

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *