Faire de la location saisonnière avec un bungalow sans permis de construire

Bungalow sans permis de construire et la location saisonnière

Dans notre chasse aux bonnes affaires pour développer nos investissements immobiliers, nous nous sommes aperçus qu’il n’était pas toujours facile de trouver un bien immobilier suffisamment bien placé pour être rentable et attractif pour une location saisonnière. En revanche, on peut parfois trouver les terrains qui font rêver par leur seule localisation. C’est aussi surtout le cas, quand vous disposez déjà un terrain. Voici quelques astuces pour se lancer dans la construction d’un bungalow sans permis de construire.

Première étape pour construire sans permis : choisir le terrain

Ce n’est pas parce que vous prévoyez d’installer un simple bungalow, qui ne nécessite pas de permis de construire, que tous les terrains sont adaptés à vos besoins. Tout d’abord, l’emplacement du terrain est essentiel.

Pour faire de la location saisonnière avec un bungalow sans permis de construire, mettez-vous dans la peau d’un voyageur : il rêve de voir la mer, ou bien une vue panoramique sur la campagne, d’être à la fois proche des commerces mais parfaitement au calme. Si vous repérez un terrain qui peut correspondre au rêve de votre futur client de location saisonnière, la seconde étape est de vous renseigner sur ses caractéristiques.

Un terrain destiné à recevoir un bungalow, un chalet ou toute autre habitation légère de loisirs comme une roulotte ou un mobile home doit impérativement être un terrain constructible. Les terrains agricoles ne peuvent absolument pas être achetés pour y placer une location saisonnière, même en HLL.

Pensez aussi à explorer l’option Parc Résidentiel de Loisirs. Il s’agit de terrains spécialement qualifiés pour accueillir les habitations légères, la plupart du temps il s’agit de campings, mais certaines parcelles peuvent être inexploitées et donc disponibles à la vente.

En revanche, vous n’avez pas besoin de déposer un permis de construire auprès de la mairie pour installer un bungalow tant que sa surface est inférieure à 20 m².

Une demande de travaux suffira, mais cette simple démarche implique que la municipalité est parfaitement informée de la mise en place de votre bungalow, elle vérifiera donc le P.L.U. et la constructibilité du terrain.

Mieux vaut être bien en conformité puisque vous prévoyez de louer votre habitation légère.

Si le terrain que vous souhaitez utiliser pour votre bungalow comporte déjà une habitation en dur, vous pouvez demander une extension du précédent permis de construire pour ériger une habitation légère allant jusqu’à 35 m².

Bon à savoir avant de construire son bungalow sans permis de construire.

Sont considérés comme des habitations légères de loisirs (HLL) toute construction transportable ou démontable.

Elle ne devra être occupée que de manière temporaire, dans le cadre des loisirs. Ainsi, une simple caravane posée sur des parpaings en guise de fondation peut être considérée comme une habitation légère.

Il peut aussi s’agir d’un mobile home, d’un chalet, d’une roulotte, voire même de lieux plus exotiques comme des yourtes.

Quelle option choisir ?

Le mot d’ordre est exactement le même que lorsque l’on achète un bien immobilier en dur destiné à la location : comparez !

Vous pouvez tout à fait tomber sur une excellente occasion qu’il vous sera facile de transporter et d’installer sur votre terrain.

Mais si vous avez une idée bien déterminée en tête pour votre bungalow, vous préférerez sans doute le construire vous-même, ou faire appel à un professionnel.

Il faut d’abord déterminer clairement vos besoins et vos objectifs. Si votre bungalow est installé aux Antilles, les contraintes ne seront pas les mêmes que si vous l’installez en moyenne montagne.

D’un côté vous devrez affronter l’air marin, le soleil, les tempêtes tropicales, de l’autre vous ferez face au froid et à la neige.

Même si vous ne louez votre bungalow que l’été, il doit être capable de résister toute l’année, quelque soit le climat.

Si vous construisez un bungalow qui ne sera loué qu’en été, ou sous des climats chauds, vous pouvez envisager une construction en bois, légère et économique, surtout si vous pouvez vous fournir directement à la scierie et choisir du bois non raboté pour l’ossature principale.

Mais construire un bungalow en bois demande un certain savoir-faire et est assez long.

Si vous n’êtes pas un grand bricoleur, vous pouvez aussi opter pour le chalet ou le bungalow en kit.

Construire un bungalow en kit : choisissez le bon fournisseur.

Il y a des dizaines de constructeurs de bungalows en kit. Suivant vos besoins, et suivant votre budget, les matériaux, aménagements intérieurs et aspect extérieurs peuvent être très variés.

L’avantage des bungalows ou des chalets en kit, c’est que les plans intérieurs sont déjà définis. Les tarifs sont raisonnables, et ils sont généralement garantis 10 ans.

L’impact sur votre location saisonnière est la même que si vous aviez un bien locatif en dur : plus votre bungalow est beau et bien équipé, plus vous pourrez valoriser le prix de votre location et trouver des locataires saisonniers facilement.

Il n’est donc pas forcément conseillé d’aller au moins cher, vous pourriez avoir rapidement des déconvenues avec un bungalow qui nécessite des travaux très régulièrement.

Comparez !

Tous les bungalows en kit ne se valent pas. Si vous souhaitez que le votre dure dans le temps, choisissez les kits proposant des matériaux de qualité, comme le bois de mélèze ou d’épicéa.

Ne lésinez pas sur l’épaisseur du bardage : s’il est trop fin, par exemple 15 ou 16 mm, vous verrez vos planches se racornir ou vriller au bout de quelques saisons, et tout sera à refaire.

Certains constructeurs se sont spécialisés dans le teck et vous proposent des cottages ou bungalows sur mesure.

Lorsque vous achetez le bungalow, vous pourrez acheter en même temps des options telles que la terrasse, la salle de bains équipée, la mise en place de l’électricité…

Il faut compter environ 14000 € pour un bungalow en teck de 20 m², auxquels il faut ajouter la dalle de béton et éventuellement la main d’oeuvre pour le montage si vous ne souhaitez pas le faire vous-même (environ 7000 €).
http://www.mobiteck.com/catalogue,19/bungalow-bois,3

Plus abordable que le teck, le sapin est proposé par de nombreux constructeurs. Les prix pour 20 m² démarrent à environ 3500 €.
https://www.stmb-construction-chalets-bois.com/

Outre les chalets en bois dont les formes sont très variées suivant les constructeurs, il existe aussi ce que certains appellent des studios de jardin, avec des panneaux pré-fabriqués en bois de frêne, livrés en kit et à monter soi-même. Avec de grandes ouvertures équipées de porte-fenêtres coulissantes, votre bungalow se transforme en véritable petite maison de vacances. Vous pourrez donner à votre location saisonnière un look contemporain très prisé par les touristes.
http://chalet-quadrapol.fr/studio-de-jardin-prefabrique

La gachette d'Audrey Belrose

Comment choisir la bonne société pour la construction de votre bungalow ?

Les règles pour choisir le constructeur de votre bungalow sont les mêmes que pour un constructeur de maison individuele, que vous ayez choisi la solution clé en main ou en kit.

Il faut en premier lieu vérifier la bonne santé financière du constructeur.

Pas besoin d’être expert-comptable, il suffit de vérifier sur internet le bilan financier, de rechercher des avis de clients, ou même d’interroger votre entourage. Vous devez également demander au constructeur de produire son assurance.

S’il est bien en règle, vous serez ainsi protégé en cas de problèmes de livraison, pendant la construction ou après l’installation.

Un bon constructeur doit garantir ses chalets et bungalows au moins 10 ans, certains respectent même les normes d’isolation des maisons en dur.

Faites établir des devis auprès de différents constructeurs et comparez attentivement leurs prestations.

Certains ne proposeront que les murs, le toit et les menuiseries, le reste de l’équipement intérieur, comme l’électricité ou la plomberie étant en option. Dans ce cas, comparez le prix de ces options avec le tout inclus d’autres constructeurs.

Vous pourriez avoir des surprises de taille : le prix d’appel du bungalow est sans doute intéressant, mais le fournisseur risque de se rattraper sur les options.

Pour finir, comme toujours lorsqu’il s’agit de rentabilité d’une location saisonnière : faites jouer la concurrence et négociez.

Gardez en mémoire qu’un constructeur de bungalow cherchera toujours à gagner un client, surtout s’il est en période creuse.

Il sera donc certainement prêt à vous accorder une ristourne ou des prestations gratuites.

Découvre comment je peux t'aider !!!!

Je peux t'aider à devenir un investisseur chevronné dans l'immobilier. Si tu es dirigeant d'entreprise, je peux t'aider aussi à faire exploser ton chiffre d'affaires. Découvrez comment en cliquant sur l'image ci dessous

Présentation Audrey Belrose