Actions Gdf Suez

Actions GDF Suez pourquoi j’en ai achetées ?

Il  y a presque 1 an, j’ai acheté des actions GDF Suez renommé en Engie, fort de mon succès avec les actions Orange. Attiré par l’appât du rendement j’ai foncé tête baissée sans effectuer une étude préalable. Est-ce qu’aujourd’hui je recommencerai… Vous le saurez en lisant cet article.

Ceux qui connaissent déjà ma stratégie d’investissement seront surpris. Mais croyez-le ou non, je l’applique que depuis peu, bien que mon PEA soit ouvert depuis 2001…

C’est vrai que pendant longtemps, j’ai négligé la bourse trop occupé à monter mes sites internet, mes biens immobiliers et mes business offline…

Comment j’ai acheté mes actions GDF Suez

Donc il y a 1 an, ne voulant pas faire l’effort d’étudier les documents financiers, vu les faibles sommes investies, je chassais le rendement en dividende…

J’ai donc appliqué la même tactique que les actions Orange. J’ai tapé sur google « action par rendement », j’ai filtré sur les actions du CAC40 et au lieu d’acheter du Orange, j’ai joué la diversification et sélectionné, la ligne d’après : GDF Suez. J’ai lu rapidement le résumé de l’activité de cette entreprise (que je connaissais un peu je vous rassure) et j’ai passé mon ordre d’achat…

Oui ce fut aussi simple… Zéro analyse, pas de consultations d’actualités… Je jouais encore à la bourse…. J’avais un bon feeling, j’ai lancé les dés… Après tout cela avait fonctionné avec Orange.

Quelle inconscience tout de même… En ce temps là, Je consultais juste l’agenda, pour savoir quand j’allais toucher mes dividendes…

Et si c’était à refaire ?

Si c’était à refaire voilà comment j’aurai procédé ?

Un petit tour sur le classement des actions par rendement.

J’aurai donc repérer GDF Suez qui était à l’époque en 2ème position pour les actions du  CAC40.

Je vérifie si le versement des dividendes est régulier : Oui depuis 2005 !!!

A l’époque je me serais arrêté là… Un rendement à 8% j’achète sans réfléchir.

Aujourd’hui, je vérifie une autre liste, celle des Aristocrats Dividends. Elle n’est pas dans la liste des 17 valeurs sélectionnées par Standards and Poors…

Que cela ne tiennent avec 8%, cela ne m’aurait pas ralenti.

Ensuite j’aurais fait une étude financière détaillée.

Un petit tour sur ZoneBourse pour vérifier que le Chiffre d’affaire reste stable durant les 5 dernières années… Tiens, il est de 89 Milliards d’Euros alors qu’en 2012 c’était 97 Milliards pourquoi cette baisse ?

Le résultat net est une perte de plus de 9 Milliards d’Euros… Alors qu’en 2012 c’est un bénéfice d’1 Milliard et 2011 4 Milliards… Que se passe-t-il ?

Je vérifie aussi si le Bénéfice Net par Action ne joue pas aux montagnes russes… Il est en chute libre depuis 2011… Encore un mauvais signe.

Avec une perte abyssale pourquoi ils ont continué à verser ce dividende. Même s’il prévoit de reverser 77% des bénéfices pour 2014, c’est bizarre. Cela veut dire qu’ils ont puisé dans leur réserve. Alors qu’ils auraient pu prendre cet argent pour investir… Encore un mauvais signe…

Qu’est-ce qu’ils ont prévu pour redresser le navire ?

Direction le site institutionnel.

Je tape donc dans un moteur de recherche « GDF Suez Investisseur. Et je télécharge les rapports financiers de 2013. Rassurez vous je ne vais pas lire les 396 pages. Je regarde  juste le bilan pour comprendre comment ils ont pu enregistrer une telle perte et vérifier les taux d’endettement, la trésorerie et la situation des réserves.

65 Milliards d’immobilisations corporels en 2013, contre 86 Milliards en 2012 (les immobilisations corporels c’est les matériels qui sert à produire, les ordinateurs, les machines…) : le poste est assez costaud chez GDF… En même temps c’est normal.

20 Milliards de GoodWills (en gros c’est la différence entre le prix payé et de la valeur comptable d’une entreprise qui a été absorbée…) en 2012 c’était 30 Milliards. La digestion est lente dit donc…

29 Milliards de dettes (1/3 du CA) c’est haut dit donc… mais cela à fortement diminué depuis 2012 (45 Milliards)… J’ai peut être trouvé une explication à notre perte.

Un petit tour en début de document pour essayer de comprendre la stratégie… Ils veulent être les leaders dans les pays asiatiques mais je ne vois pas comment… Je vois que 50% de leur CA c’est dans la vente de gaz naturelle. Très peu d’énergie renouvelable mais pas mal d’hydrocarbure…

Je vérifie donc dans Google s’il y a beaucoup de producteurs de gaz naturel dans le monde. Oui c’est bon sauf que le premier c’est les Etats-Unis et le 2ème c’est la Russie. Donc ce marché est conditionné à des évènements politiques.

Conclusion

Si c’était à refaire, honnêtement je n’investirai pas autant d’argent sur GDF.  Ils ont perdu beaucoup d’argent cette année car il y a eu un hiver doux. Ce qui devrait arriver de plus en plus souvent avec le dérèglement climatique. D’accord, il y a eu une diminution de la dette importante mais le côté aléatoire du climat me pousse à la méfiance. Il ne faut pas oublier aussi le caractère géopolitique du business. Enfin seront-ils capable d’aborder le défi des énergies renouvelables ? Trop d’incertitudes pour investir comme je l’ai fait. Mais je ne suis pas, pour autant inquiet. C’est une entreprise solide à surveiller à chaque publication de résultat. Qu’en pensez-vous ?

Vous avez aimé cet article ?

Pochette Suivez le chat et devenez indépendant financièrement

TROUVER DES PISTES POUR AMELIORER VOS FINANCES !

Dans ce guide je vous révèle mes conseils pour ne plus être esclave de votre salaire

Write a Reply or Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *